Meylan ski de rando

le ski autrement

Mois : janvier 2019

Pic St Michel

29 Janvier 2019 – Cheik, Jean-Luc et Yves

Les prévisionnistes météo avaient vu juste : fenêtre de beau temps entre deux perturbations ce mardi matin : grand ciel bleu au départ du parking des Allières à 9h ..et petite poudreuse fraîche tombée dans la nuit sur le plateau du Vercors.

Montée tranquille, guidée par Jean-Luc qui fait la trace dans la poudreuse de plus en plus épaisse. Brume passagère en arrivant au sommet. Pas ou peu de vent : casse-croute en admirant le panorama toujours aussi magnifique au-dessus de la mer de nuages, quand la brume se dissipe.

Descente royale dans cette neige souple et légère, mais attention aux cailloux, il n’y a pas beaucoup de neige malgré tout !

Vin chaud et bières pression, à St Nizier « aux 3 marmottes », pour conclure cette chouette rando.

Voir photos

Pointe des marmottes noires

Jeudi 24 janvier avec Anne-Pascale, Claudine, Sylvie, Bruno, Eric, Jean-Luc et Richard

Départ du Pré de l’eau sous un ciel couvert mais qui laisse espérer du ciel bleu en altitude. On attaque le col de la madeleine, à Villard Benoît on prend direction Le Biollay qui sera notre terminus la route est enneigée et des pneus ad-hoc sont recommandés ! On continue sur la route skis aux pieds et la qualité de la neige est au rendez-vous. on s’attendait à 10 cm mais mais on a plutôt 20 à 30 cm. On poursuit jusqu’au lieu-dit  Gélon où l’on quitte la route pour monter en rive droite du torrent, nous sommes les premiers à passer et l’on trace dans une belle poudreuse jusqu’à un goulet encadré par des vergnes le passage est étroit car la neige s’est accumulée sur les côtés et l’on enchaine les conversions. La progression est pénible et lente car dans cette neige profonde on dépense beaucoup d’énergie pour un gain modeste. Après un dernier effort nous sortons de cet entonnoir, la pente s’adoucit mais le brouillard lui s’épaissit et les quelques échappées qui nous ont permis d’entrevoir des aiguilles et un paysage sauvages se sont transformées en un paysage flou où notre trace se dessine au touché de nos spatules. Le GPS nous permet de s’orienter dans la bonne direction mais notre progression trop lente ne nous permettra pas d’espérer arriver au sommet. De toute manière à quoi bon dans cette purée de pois ! un petit ravitaillement, on dé-peaute  et c’est la descente. La neige est excellente et malgré le manque de visibilité nous arrivons à nous faire plaisir. Pas question d’improviser, nous suivons nos traces de montée, malgré cela quelques beaux soleils inattendus. Le goulet est plus vite descendu que monté et les vergnes se skient bien avec une visibilité qui s’améliore. Encore un peu de godille et l’on retrouve la route jusqu’aux voitures.
Que de regrets de ne pas avoir pu profiter d’une bonne visibilité car avec une telle neige on se serait éclaté. A refaire par beau temps. Merci à Bruno et Eric pour la trace.

Photos

Orionde ou la voie de la sagesse

Le 26 janvier avec Brett, Carine, Christine, François, Jean-Luc, Jean-Marie, Yves-Henry.

Départ vers 8 h 30 après une arrivée spectaculaire de Brett… à vélo avec ses chaussures de randonnée dans ses sacoches de vélo. On retrouve Christine et Jean-Luc au Pré de l’eau.

Au col des Mouilles, surprise : une seule voiture sur le parking. La neige sera presque pour nous tout seuls. On monte très tranquillement en suivant la trace et on ne se perd pas. François a quitté son amie Iphigénie et regarde de temps en temps la carte. Après le pré Marcel, l’épaisseur de neige poudreuse augmente bien et on atteindra les 50 cm. La forêt est magnifique et nous enchante. Jean-Luc nous montre des mésanges et avec François, ils verront 2 coqs de bruyère.

Après le replat juste avant la sortie de la forêt, la trace s’arrête. François et Jean-Luc partent devant et prudemment attaquent la pente. Il décideront de s’arrêter et de faire demi-tour vers 1850 m face à une plaque à vent.  On en profite pour manger rapidement car il est déjà plus de midi et on entame la descente dans cette belle poudreuse. On s’arrêtera plus longuement à Pré Marcel en profitant du soleil et du plaisir de cette belle journée.

Le Grand Som

Le 25 janvier 2019, avec Laurence & Philippe, Jean-Pierre, Paul, Jean-François, Olivier, Eric et Guy.

Nous avons quitté Meylan et laissé derrière nous Belledonne qui se détachait sur un magnifique ciel bleu. Passé le col de Porte, les nuages menaçant nous faisaient regretter d’avoir pris cette direction. Heureusement, passé le col du Cucheron, tous les espoirs étaient encore permis.
Depuis le hameau du Château, nous avons remonté le vallon des Eparres, sur le versant Nord du col de Bovinant, par une piste forestière, puis un sentier soutenu. Les parois impressionnantes de la Dent de l’Ours apparaissent sur le ciel bleu et nous arrivons bientôt au col de Bovinant. Nous nous dirigeons tous vers le col du Fret, où Paul, Eric et Olivier nous abandonneront et nous attendront sur le versant opposé. La crête est ventée, mais heureusement le vent nous pousse. Nous gagnons rapidement la Croix du Grand Som, lieu aérien et … aéré !
La neige est compacte sur la crête, mais correcte. Puis c’est la descente dans une vraie poudreuse de rêve. Philippe nous entraîne dans une superbe pente poudreuse et nous nous retrouvons du mauvais côté du col de Bovinant. Aucun regret, c’était trop bon ! Nous remettons les peaux et nous croisons nos amis qui avaient suivi notre périple.
Mais, motivés par cette superbe neige, nous avions décidé de remonter jusqu’à la brèche des Roches Rousses au-dessus du col de Léchaud. Après notre pique-nique dans un endroit abrité choisi par Jean-François, nous tâtons encore cette superbe neige et nous rebasculons vers le vallon des Eparres. Nos trois amis avaient déjà entrepris la descente. Après une descente très agréable entre les sapins grâce à cette neige légère, nous nous sommes retrouvés au parking du Château.
La sortie s’est terminée devant une boisson chaude, contrairement aux habitudes de certains …

 voir les photos
 

Croix de Chamrousse

 3 janvier 2019

Une classique de début de saison quand la neige est encore rare…alors Sylvie, Claudine, Florence, Patrice, Bruno, Eric et Philippe sont partis un peu tard selon l’une des participantes mais l’essentiel était bien de participer.

Nous laissons la brume dans la montée de Chamrousse et abordons la mise en route sous un grand ciel bleu et un beau soleil qui nous accompagneront jusqu’à la crête…. le circuit de montée en dehors de la piste se trouve être sur le tracé réservé au moto neige…mais la moto neige qui nous a prévenu était elle sur la piste des skieurs…ils sont compliqués finalement à Chamrousse !

L’arrivée sur la crête nous ramène vent, neige et brouillard. Après une montée printanière, un final en hivernal pour en faire une vraie rando avant de voir le groupe s’abriter derrière l’arrivée du télésiège pour dépeauter. Nous avons appris que d’autres MSRiens ont le même jour carrément utilisé le bistrot de la croix pour se préparer a la descente… rien que de guenilles dirait quelqu’un de connu !

Une descente sur une neige excellente sur la piste, plus surprenante a hors piste avec une bonne poudre a certains endroits mais de belle surprise avec des plaques de glace bleue.

Tout le monde arrive sans encombre aux voitures contents de la journée et prêt a en découdre avec les prochaines pentes..

Photos (B.P.)

Orionde

le 17 Janvier

Mercredi soir nous sommes 6 a décider une petite sortie à Orionde et c’est ainsi que jeudi matin a 8h au pré de l’eau, une équipe peu paritaire mais néanmoins très sympa constitué de Richard, Bruno, Paul, Jean Luc, Patrice et Philippe se sont embarqués pour Prabert. La route est ouverte et le manteau neigeux pas assez important pour nous empêcher d’arriver en voiture au parking du pont au bout de la route.

Une belle montée au total mais sur le chemin du départ il est clair que la descente a cet endroit se fera a pied car les cailloux affleurent de partout. Plus loin les pentes se redressent et le chemin laisse la place au vergnes mais cette fois ci la neige est bien la suffisante pour nous laisser imaginer une belle descente. Puis les vergnes s’effacent et Orionde est en vue que nous rejoignons par les très belles traces que nous font Richard et Bruno. La montée s’achève et le brouillard s’invite malgré notre espoir de le voir stationner plus bas. La descente commence et la c’est tout simplement un régal. Les pentes poudreuses se descendent les unes après les autres et jusqu’au chemin c’est un vrai régal dont nous abuserons sans remord. Finalement le pseudo brouillard n’a pas gâché la fête et c’est au final encore une excellente journée.

Et donc a très bientôt pour de nouvelles aventures.

Photos (B.P.)

Col du sabot – Rocher Mota

Samedi 19 janvier 2019 : Gueric, Paul, Eric, Yves et Christine

Départ de La Villette, nous chaussons au parking. Malgré le manque de neige nous montons entre les arbustes et les plaques de glace. Plus haut nous trouvons enfin une neige fraiche, quelques centimètres. Paul et Eric, plus vigoureux, partent vers Rocher Mota, le reste du groupe poursuit vers le Col du Sabot.

La descente se fait dans une neige pleine de surprise, dans laquelle nous avons plaisir à laisser nos traces.

On se retrouve tous pour un casse-croûte au soleil.

Christine

photos du Col-du-Sabot

 

 

Sarvatan 5 janvier

 

Eric, Paul, Jean-Francois

Hésitant entre l’Oisans et la Savoie, l’expérience de Paul nous a conduit au Sarvatan avec, pour un début janvier, des conditions exceptionnelles de météo et de neige.

Quelques calages de matériel et de glisse pour Eric tant à la monté qu’à la descente.

Une belle sortie … de rentrée

Bon un peu de monde … au parking quand même

voir les photos

 

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén