Mont Chat  

En fait, Un peu à côté et un peu en dessous pour une arrivée   à 2600 m

1200 m Christine C  Gérard Patrick M Brett Jean-François

Pour ceux qui étaient sortis le vendredi … il ne peuvent que témoigner de la neige pourrie après la pluie à plus de 2000. Les comptes-rendus de Skitour ne sont pas beaucoup plus engageants Autant dire peu de propositions.

 

Direction Roche Jaille, décidé à la permanence de samedi sur proposition de Patrick M

On vise Roche Jaille au départ de Beaune (St Michel de Maurienne) en se disant que le soleil va réchauffer la neige, (… encore faut-il qu’il y en ait), que le départ se fait sur une route et quand même à 1400.  

Pas de difficulté pour permettre à Gérard de faire une première sortie en confiance

7 vendredi, 2 défections pour se retrouver à 5. Quand tu as 120 kms à faire autant remplir la voiture ! Ce fut le cas pour un trajet masqué certes, fort sympathique malgré un départ à 7h30.

Histoire d’impressionner le nouveau … on commence par ne pas se garer au bon parking après le village de Beaune, mais il s’avèrera que ce sera le bon choix finalement.

On se lance à 9h 15 en direction de la chapelle Sainte Marguerite entre les plaques d’herbe mais rapidement il y a assez de neige. Le début est un peu cassant pour les premières conversions de Gérard.

Ensuite comme on s’est trompé de parking on doit tracer en direction de la croix de Peshamin.

Histoire d’impressionner le nouveau… on se rend compte que Roche Jaille, ça nous fait un peu loin et on décide de changer d’objectif en direction de Mont Chat après un briefing très structuré.

En dessous d’un petit col …sans nom Gérard propose de nous attendre pour se reposer avant la descente.

Nous voila à 4 pour finir et aller à un sommet sans nom dans un vallon sans nom 200 m en dessous de Mont Chat. Vue exceptionnelle commentée par Patrick qui s’avère être un expert Maurienne. On se dit que le coin à de la ressource.

On redescend manger un bout avec Gérard. Il est inquiet pour la descente car c’est une reprise pour lui. Brett avait un anorak rouge et se transforme logiquement en mono ESF. Super descente sur quasi toute la longueur sur une belle moquette.

Ensuite histoire ménager le nouveau on décide de descendre par la route… et faut bien le dire elle ne prenait pas la bonne direction. On insiste, tout en maitrise, et on retrouve la voiture à coté de laquelle Patrick avait subtilement entreposé une bouteille au frais fort bienvenue.

Belle sortie dont le seul défaut est d’être un peu loin

 

massif de la Lauzière – Meylan ski de rando

No Description